Thaïlande : des fenêtres et des fils

Publié le par Adelie

fenetre1Juillet 2011 - Bangkok, la ville aux gratte-ciels débridés, conserve aussi de vieilles maisons aux fenêtres enchassées dans les moulures, protégées du soleil sous les dentelles des lambrequins, et ... empêtrées dans les fils électriques, omniprésentes toiles d'araignées...

Ici, une maison non loin de la rivière Chao Phraya, dans la vieille ville, face au temple Arun. Les habitants des premiers étages n'ont qu'à étendre la main pour toucher les câbles électriques. Après avoir beaucoup regretté leur présence sur mes photos, j'en ai pris mon parti, voire même, j'y ai trouvé un intérêt, comme si ces vieilles fenêtres étouffées par la fée electricité, exigeaient d'avoir tout de même leur place quelque part pour laisser planer encore quelques secrets, quelques regards...

Voici donc ci dessous une petite collection de fenêtres, de Bangkok à Chiang-Mai...

Certaines façades ne se contentent pas de se cacher derrrière des réseaux de fils électriques, elles arborent également d'énormes boîtes de dérivations suspendues entre deux poteaux. Le quartier chinois de Bangkok est incroyablement câblé

fenetre7fenetre2

fenetre4

fenetre9.jpg

 

 

 

Affecteraient-elles, ces fenêtres, de croire être entourées de filins de marine à voile, de haubans de navires en partance, après tout, la ville de Bangkok est bâtie le long d'une grande rivière très parcourue, et puis l'atmosphère est chargée d'humidité, le crachin de la pollution, ou bien celui que le Chao Phraya emporte souleve avec le vent,... Bangkok-sur-mer ? 

fenetre6.jpgfenetre3.jpgfenetre5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans d'autres courts articles, promis, je vous emmène voir d'autres fenêtres de Thaïlande, non contrariées par les éclectiques toiles d'araignées. Et puis des buildings aux cîmes fantaisistes, et des maisons sur pilotis le long des klongs (canaux dans la ville, qui font de Bangkok une Venise asiatique).


Commenter cet article