Casablanca et l'océan

Publié le par Adelie

baldaquin.JPGCasablanca et l'océan atlantique, c'est un jeu permanent entre la ville et les éléments. La brume marine s'étire le long de la côte et de la grande mosquée Hassan II, les pieds dans l'eau, jusqu'au phare d'El Hank, puis toutes les piscines de la Corniche, c'est le même nuage doux humide, un peu gris, qui rend les couleurs du sable, de l'herbe kikouyou, des taxis rouges, des parasols, plus vives.

Aller se baigner à la Corniche, qu'il bruine légèrement ou qu'il fasse soleil, cela reste une fête, pour un casablancais. Dans une voiture R16 qui traverse la ville, le soir après l'école, il y a une petite fille brune qui supplie son père de prendre, s'il te plait, la corniche, et pas le boulevard Roudani, pour rentrer à la maison, s'il te plait, pour le plaisir des yeux... Roudani, c'est plus direct. Mais la Corniche, c'est ce lit à baldaquin les pieds dans l'écume des vagues, rideaux rebelles gonflés par le vent comme des voiles de bateau ... La Corniche, c'est aussi la succession de piscines en bordure d'océan, jusqu'à la plage d'Ain Diab où la foule joue sur le sable doux, dans l'air humide elle saute les vagues en riant, la foule se presse autour des surveillants de baignade gesticulants quand un nageur s'éloigne trop, la foule mange des beignets, joue au ballon, c'est ça, Casa-plage !

piscines1.JPG

aindiab1.JPGaindiab2.JPGCASAPLAGES

 

Publié dans Maroc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article